sorcellerie en catalogne

 

marmitte.gifsorcierechat.gif      vil-sorc.gif

bouton_005.gifsorcellerie en catalognebouton_005.gif

bouton_005.gif

extraits du livre "herbes magiques et petites formules" de joan tocabens.

qui était sorcier ou sorcières:

selon la croyance,on était sorcier par don inné dû à une hérédité locale.toutes les femmes sont des sorcières,à llo et à planès.par hérédité familiale.de mère à fille (exemple à banyuls et à fontpédrouse).

que leur reprochait-on?

le premier des reproches que l'on retrouve dans toutes les enquêtes,c'est celui de faire grêler.les accusées racontent d'ailleurs,pour échapper à la torture,comment elles s'y prenaient.elle s'approchaient d'un lac ou étangs,(de carança ou de nohèdes...), ou tout simplement d'une mare,y jetaient du poil d'une chèvre qu'elles avaient tondue auparavant,prononçaient la formule:cau pedra seca a pesar de déu i en nom del dimoni! "tombe dru grêle,malgré dieu et au nom du diable".puis elles battaient la surface de l'eau avec une baguette d'alisier et dirigeaient la grêle sur les cultures qu'elles voulaient détruire.

la répression de la sorcellerie en pays catalan:

cette répression tient à plusieurs facteurs.la multiplication des épidémies de peste et des famines,un début de siècle d'une pluviodité inaccoutumée (l'année 1617 est même appelée "l'année du déluge") qui détruit les récoltes et cause de multiples inondations suivies par un hiver très rigoureux.c'est donc dans ce contexte de crise générale et d'intempéries que culmine la répression contre la sorcellerie.un rapport royal de 1622 évoque d'ailleurs un pays en proie au sorcières qui,selon les paysants,causent la destruction des récoltes.le rapport signale d'ailleurs qu'on a condamné à mort una immensidad de brujas."un très grand nombre de sorcières".entre 1618 et 1619,en roussillon,cerdagne et capcir,quatorze femmes sont exécutées à perpignan et plusieurs autres à banyuls,ille,millas,néfiach,palau et sorède.de nombreuses autres subissent le même sort dans les villages cerdans et capcinois.

sorcière sorcière

séance de torture pendant l'inquisition / sorcière brulée sur le bûcher

 

les visiteurs de sorcières:

ce sont des personnages qui abusent de la crédulité du peuple pour devenir en fait des professionnels de la poursuite et de la reconnaissance des sorcières.la croyance voulait que les sorcières portent sur l'épaule un petit signe appelé la pota de gall o pata de conill."la patte de coq ou de lapin",et qu'il suffisait de frotter la peau avec de l'eau bénite pour qu'ils apparaisse.une croyance voulait qu'elles aient dans le dos un point insensible qu'il fallait rechercher à l'aide d'une aiguille.ces visiteurs de sorcières sont d'autant plus efficaces qu'ils sont payés au pourcentage.ainsi le fameux llorenç de besalu qui a sévi en roussillon,perçoit-il en 1643 cent écus pour trente deux sorcières qu'il a dénoncées en capcir.

sorcière

la recherche du point insensible

 

la préparation des méfaits:

l'envol:

quelques supposées sorcières roussillonnaises avaient avoué se rendre au sabbat,mot qu'elles n'utilisent jamais dans les procès où les accusées parlent d'aplecs et de juntes ou réunions,à partir des lieux favorables,sommet de collines,croisement multiples (creus de camins),places charbonnières (places carboneres).là,disaient-elles,nous ôtons tous nos vêtements et nous nous frictionnons le corps avec  un onguent,surtout sur les parties les plus sensibles.dans son livre bruixeria a catalunya (sorcellerie en catalogne),l'écrivains joan guillamet affirme que les sorcières roussillonnaises utilisaient aussi l'onguent pour en frotter leur balai.

sorcière

avant l'envol

 

sorcière sorcière

l'envol

 

le sabbat:

le sabbat se tenait au plus profond des bois,dans des lieux secrets éloignés des villages,mais les sorcières aimaient aussi se réunir dans d'autres endroits pour provoquer les tempêtes,la grêle,les inondations... il s'agit souvent de sommets,de lacs ou d'étangs.chez nous,les pics des tres vents ou du canigou,les lacs de carança et les étangs de nohèdes,la place de la forge près d'estoher,la forêt de balatg...

sorcière

le sabbat

 

la réaction populaire et les moyens de se protéger des sorcières:

il est normal que devant les pouvoirs maléfiques des sorcières,les hommes aient cherché à les reconnaître et en s'en protéger.chez nous, en général,tout le monde savait qui était sorcière ou sorcier dans le village,et si la crainte que pouvaient inspirer ces personnages impressionnait la majorité de la population,il se trouvait toujours quelqu'un pour se mêler de leurs affaires et contrecarrer leurs projets.les anecdotes ne manquent pas,comme celle de ce jeune homme qui,soupçonnant que sa voisine sorcière s'était transformée en chat noir,prend un bâton et frappe l'animal à la tête.le lendemain,tout le village s'aperçoit que la vieille essaie de cacher un énorme oeil au beurre noir!

sorcière

sorcière et chat noir ne font qu'un

 

voulez-vous savoir si une sorcière habite près de chez vous?

en catalogne,on croit que les sorcières vieillissantes perdent peu à peu de leur pouvoirs.en fait c'est la lune qui peut les leur rendre,surtout celle de la saint-sylvestre,particulièrement efficace (per sant silvestre,per la porta o per la finestra.à la saint-sylvestre les sorcières sont tellement puissantes qu'elles peuvent entrer par la porte ou par la fenêtre)dit un proverbe catalan.pour récupérer leurs pouvoirs perdus,la lune reste très favorable durant tout mois de janvier.si,durant ce mois-là,vous observez les toits autour de chez vous par une nuit de pleine lune,vous découvrirez peut-être une sorcière qui,après avoir remonté ses jupes,présente son derrière à l'astre lunaire.c'est la technique requise pour retrouver leur efficacité!d'autre part,en vous promenant dans un bois,vous pouvez deviner si des sorcières s'y réunissent.il vous suffit de trouver des espaces circulaires où la végétation n'a pas repoussé.en effet,en catalogne,l'herbe ne repousse pas là ou les sorcières ont dansé en formant une ronde.

formule pour se libérer de toutes sortes d'ensorcellement:

cette formule permert de renvoyer le mal à celui ou celle qui vous a jeté un sort.il faut la répéter sept fois.

mal donat,mal ignorat,

aixi quedis mort i escanyat.

torna't a la casa d'on t'ban portat.

rosega el cor del que te l'ba donat.

que aixo sigui tan veritat

com jesus en la creu va ser clavat,

i com les tres persones

de la santissima trinitat.

/

mal donné,mal ignoré,

que tu meures étranglé.

reviens dans la maison où tu as été conçu.

ronge le coeur de celui qui me l'a envoyé.

que ceci soit aussi vrai que jésus sur la croix fut cloué,

et que les trois personnes de la très sainte trinité.

autres moyens pour se protéger des sorcières:

le sel les terrorise,surtout s'il est béni.une cérémonie encore récente en vallespir voulait que,le vendredi saint,les ménagères placent devant leur porte une assiette de sel où elles avaient fait quelques dessins avec une clé.le curé passait,bénissait le sel,mouillait la porte. cette cérémonie s'appelait el salpàs.

la cua de gall: queue de coq,cette tuile renversée que les maçons placaient il n'y a pas si longtemps au faîte du toit,le plus souvent sans en connaître l'utilité,protège la maison de tous les mauvais sorts.elles pouvaient prendre diverses formes,selon la fantaisie du maçon.

marmotton66

la queue de coq

 

le feu,lui aussi,éloigne les sorcières.le soir,au moment d'éteindre le feu qui avait protégé la maison pendant toute la journée,les grands-mères albériennes avaient coutume de prononcer la formule suivante:que déu,la verge i els sants nos guardin d'espants i de males bruixes."que dieu,la vierge et tous les saints nous protègent des frayeurs et des sorcières malfaisantes".cette formule était courante sous diverses formes en catalogne.

les silex,pedres de llamp,haches néolithiques et autres outils taillés dans cette pierre,éloignent à la fois le mauvais sort et la foudre.on croyait en effet que c'était la foudre qui,en tombant,engendrait ces pierres qui s'emblaient donc offertes par le ciel.il suffisait d'en posséder une,signe d'un lien magique entre le divin et le profane pour mettre la famille à l'abri des orages ou de l'incendie.les bergers catalans les amenaient avec eux durant la transumance pour protéger également le troupeau.

 

si vous le souhaitez,un livre d'or est à votre disposition pour laisser vos impressions,cela m'aiderais à améliorer le site.

 

 

14 votes. Moyenne 3.86 sur 5.