la sanch

 

lampe-gif-009.gifla sanchlampe-gif-009.gif

bouton_005.gifla sanchbouton_005.gif

bouton_005.gif

la confrérie de la sanch (précieux sang du seigneur)a été fondée en 1416,en l'église saint-jacques à perpignan,suite à la prédication de saint vincent ferrier,moine dominicain.outre l'aspect spirituel,le but de la confrérie était la commémoration de la passion par les processions et l'assistance aux prisonniers,à leurs familles et au condannés à mort avant,pendant et après leur exécution.la coperutxa,(la cagoule),assurait l'anonymat du condamné ce qui lui permettait d'avoir une sépulture chrétienne après l'exécution.les processions avaient lieu autrefois le jeudi saint et le vendredi saint.les flagellants étaient les plus impressionnants.le dos nu,ils prenaient un soin particulier à se fouetter avec ardeur.ces pratiques,d'une démonstration de foi au XVIIIie un peu véhémente,incitèrent l'autorité religieuse et le conseil souverain du roussillon à limiter progressivement ces processions,réduites dans l'enclos des églises.par la suite,elles furent tout bonnement interdites,car jugées trop baroques et espagnoles au goût des autorités françaises.pendant plus d'un siècle,la confrérie de la sanch a survécu intra-muros dans l'èglise saint-jacques.ce n'est qu'en 1950,sous l'impulsion de joseph deloncle,fondateur du musée de l'histoire de la catalogne nord,que les processions reprirent leur itinéraire tout autour du centre-ville de perpignan.en tête du cortège,le régidor,vêtu de rouge,rytme la marche au son de la cloche.suivent les pénitents ou caperutxes,vêtus d'un scapulaire noir ou rouge et les femmes,la tête recouverte d'une mantille.ils portent sur leurs épaules de lourds misteris (représentations peintes et sculptées) au son des goigs (chants religieux).il en est ainsi aujourd'hui chaque vendredi saint,avec près de 600 membres.plus curieux que réellement impliqués comme les fidèles d'antan,de nombreux spectateurs ressentent,malgré tout,la chaude ferveur de cette manifestation populaire de la foi en catalogne.


quelques photos

marmotton66

au départ de la cathédrale st-jean (perpignan)

 

marmotton66 marmotton66

la procession défile dans le centre-ville de perpignan (place gambetta)

 

marmotton66

pénitent aux pieds nus

 

marmotton66 marmotton66

les misteris

la procession de la sanch possède ses petites soeurs.à collioure,la procession enfile ses habits de nuit.le vendredi saint,trois heures à peine après la fin de la sanch à perpignan,la cité balnéaire célèbre aussi le chemin de croix.d'ailleurs,certains pénitents de la sanch doublent la mise le soir venu à collioure.une croix en argent et des bourdons (bâtons de pèlerins) en argent,véritables trésors de l'église colliourenc,ouvrent la procession.collioure offre un autre relief à ces moments de fort recueillement.

quelques photos

marmotton66 marmotton66

marmotton66

marmotton66 marmotton66

marmotton66

marmotton66 marmotton66

le chemin de croix dans les rues de collioure

 

marmotton66

un des reposoirs de la procession

 

si vous le souhaitez,un livre d'or est à votre disposition pour laisser vos impressions,cela m'aiderais à améliorer le site.

 

5 votes. Moyenne 3.00 sur 5.