le lydia:paquebot des sables.(le film)

 

bateau006.gif

bouton_005.gifle lydiabouton_005.gif

paquebot des sables

bouton_005.gifbouton_005.gif

une histoire hors du commun:

a la fin des années 60,le gouvernement de charles de gaulle lance un vaste plan d'aménagement touristique du littoral du languedoc roussillon:la mission racine.ce plan ambitieux inclut le littoral du barcarès et de leucate,quasiment vierge jusqu'alors.

voir aux quatre coins des p.o.(diapo/balade sur littoral)fleche_065.gif

conçue par l'architecte georges candelis pour la semeta,société d'économie mixte chargée de l'aménagement de notre côte,dirigée par gaston pams,port-barcarès est une ville à naître,parmi d'autres,une ville surgie des sables,à inventer.ludovic pams,administrateur de la semeta et cousin de gaston,lance alors l'idée d'associer à ces futurs ensembles immobiliers la silhouette d'un paquebot.premier immeuble de la station,celui-ci deviendra son phare,son emblème.reste à concrétiser ce projet totalement déraisonnable.nous sommes en juin 1967,l'aventure barcarésienne du lydia commence...

1931

commandé aux chantiers burmeister et wain à copenhague (danemark) en 1930,le paquebot-cargo entre en service en juin 1931 pour l'adélaide steamship company en australie du sud.il est baptisé moonta,nom d'une pettite ville du sud de l'australie située sur la presqu'île d'york dans le golfe de spencer.jusqu'en 1955   m v moonta sera le lien incontournable du gulf trip,seul moyen à l'époque de relier les petites villes bordant le golfe,emportant un maximun de 160 passagers et 35 membres d'équipage à la vitesse de 14 noeuds.deux cales avant et une à l'arrière lui permettent d'assurer le trafic de marchandises.

le m v moonta le m v moonta

le moonta à adélaide

 

marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66

la vie à bord

 

1955

acquis en décembre 1955 par une compagnie grecque du pirée,the hellenic mediterranean lines,le moonta quite la mer australe pour les eaux de la méditerranée,bouclant ainsi son 2ème demi tour du monde!il est rebaptisé m s lydia.sa capacité passagère est triplée et sa coque est repeinte en blanc.le lydia assure une ligne régulière entre marseille et beyrouth avec des escales dans les ports italiens de gênes et naples,du pirée en grèce,d'alexandrie en égypte et de limassol à chypre.au retour,il rajoute une escale à port-said,au débouché du canal de suez.

lydia-sous-pavillon-grecle lydia sous pavillon grec

 

1966 

le hasard offre un destin unique à ce paquebot retiré de la navigation.il est en effet aquis au lendemain de noêl par la semeta à l'initiative de son président et sénateur gaston pams pour être ensablé,expérience folle,innovente et jamais renouvelée.symbole du nouveau cap par la région et de l'esprit pionnier qui régnait à l'époque,le grand paquebot blanc sera l'âme et le coeur de la station à naître.

un chantier pharaonique et une aventure périlleuse

amarré le 3 mars au poste 119 de marseille, le lydia va y subir pendant 3 mois de nombreuses transformations,exécutées par la société provençale des ateliers terrin.en dépit des apparences,le paquebot qui arbore désormais une coque blanche a déja cessé d'être un navire,juridiquement et administrativement,il n'est plus (qu'un engin flottant)avant de devenir plus tard un immeuble.en attendant,de l'autre côté du golfe de lion,la société hollandaise zanen,spécialisée dans les dragages et travaux portuaires,a ouvert au barsarès un chantier pharaonique:le creusement d'un port artificiel qui ne servira qu'une fois et pour un seul navire!

marmotton66

le lydia à quai à marseille

 

dimanche 11 juin 1967 : la fin du voyage

quand le petit jour pointe ses lueurs dans le sillage du convoi,la tramontane a depuis longtemps remplacé le mistral.dans leurs jumelles,les commandants du phocéen et du provençal 6 ont d'abord aperçu au sud-ouest la silhouette du pic du canigou.puis ils ont vu,loin devant leurs étraves,se dessiner les crêtes des corbières et plus au nord la falaise et le phare du cap leucate.à 4h30,la côte déserte du barcarès est en vue.le plus délicat reste à accomplir:dans les rafales de tramontane qui croisent sa route,il faut conduire le lydia jusqu'au millieu de la plage à travers l'étroit chenal creusé sur 600m de long et 7m de profondeur par une drague flottante.pour amener celle-ci de l'étang de salses à la mer,l'entreprise zanen lui a fait parcourir 750m sur le sable,des boudins gonflés d'air jouant le rôle de rondin géants.

marmotton66

le lydia et le provençal 6

 

le soleil commence à réchauffer techniciens,badauds (nous sommes dimanche) et élus locaux parmi lesquels albert got,le maire du barcarès.des élingues sont alors frappées à la proue du paquebot puis portées à terre et solidement amarrées à de puissants engins de chantier,tandis que le provençal 6 croche sa remorque à la poupe du navire afin de le maintenir dans l'axe du chenal.profitant d'une saute de vent,les carterpillards font vrombir leurs moteurs.les élingues se tendent.bien aligné face au chenal par la poussée des remorqueurs,le lydia s'ébranle lentement et s'avance entre les bouées qui balisent son ultime quart de mille.

marmotton66

le lydia dans son chenal

 

une élingue se rompt soudain et le navire se met à dériver,mais il est vite replacé dans le droit chemin.mètre après mètre,il pénètre à l'intérieur des terres suivi comme son ombre par le provençal 6 qui anticipe ses écarts en poussant les 1950 cv de sa machine.le flux de son hélice carénée sape les berges de sable,qu'il heurte parfois de la coque.la tension est extrême.la moindre fausse manoeuvre serait aussitôt sanctionnée par un échouage involontaire du paquebot,au pire,déséquilibré,le navire risquerait même de se coucher.mais,huit heures après le début des opérations,le lydia s'immobilise à l'emplacement prévu,et bientôt le provençal 6,qui grâce à son faible tirant d'eau (moins de 3 mètres) a pu accompagner le paquebot jusqu'au fond de la souille,peut décrocher sa remorque et regagner avec précaution la pleine mer.mission accomplie!l'ensablement définitif du paquebot prendra trois semaines et attirera déjà des milliers de touristes...

marmotton66l'ensablement du lydia

texte tiré de la brochure (historique le lydia)

 

photos034.gif

le filmfleche_065.gif 

 

bouton_005.gifspectacle son et lumière sur l'épopéebouton_005.gif

du lydia

bouton_005.gif

partie 1

 

partie 2

   

 

les photos

marmotton66marmotton66

le lydia

 

marmotton66 marmotton66 marmotton66

intérieur du lydia.(salle isadora)

 

marmotton66 marmotton66

accès au pont supérieur

 

marmotton66 marmotton66

pont supérieur grand salon.(expo il était une fois le barcarès)

 

marmotton66 marmotton66

vue depuis le fumoir du capitaine.(salle de projection sur l'arrivée du lydia)

 

marmotton66 marmotton66 marmotton66

vue sur le château arrière et la barre

 

marmotton66

château arrière.(la barre)

 

marmotton66

vue sur la cheminée depuis la barre

 

marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66 marmotton66

quelques photos prisent depuis le pont

 

b3.gifo3.gifn3.gifu3.gifs3.gif

une bande dessinée avec le lydia comme acteur principal.

basée sur des faits réels,le dessinateur jean-michel arroyo nous compte une saga historique avec en toile de fond le lydia,héros de cette bande dessinée.

   tome 1 tome 2 tome 3 tome 4

tome 1,2,3,4

 

tome 4

extrait du tome 4

 

si vous le souhaitez,un livre d'or est à votre disposition pour laisser vos impressions,cela m'aiderais à améliorer le site.

 

10 votes. Moyenne 3.30 sur 5.